05 février 2014

La saga de la charcuterie italienne : 6. Il guanciale.

guanciale

« Le guanciale est au lard ce que la truffe est au champignon » ! Ainsi s'enthousiasme un journaliste à propos de notre protagoniste du jour. Le guanciale, le bien nommé (littéralement « petites joues »), se différencie toutefois du lard provenant du gras du dos du cochon, ainsi que de la pancetta qui provient, elle, du gras du ventre. Le guanciale vient, en effet, de la joue et de la bajoue de porc. Majoritairement composé de gras noble et, en moindre quantité, de viande maigre, le guanciale a une consistance plus ferme et un goût plus délicat que les deux autres. Très aromatique, il est aussi moins salé que le lard, la pancetta, le jambon et … le petit-salé ! Spécialité de la région de Rome, il est absolument indispensable à la préparation des authentiques pâtes alla carbonara et all'Amatriciana !

Avant d'être frotté au sel, poivré et épicé, le guanciale est rincé au vin. Il est ensuite pendu à sécher dans un endroit sec pendant au moins trois semaines.

Le guanciale proposé par Alessandra chez RAP est garanti 100% artisanal. Il vient directement d'une boucherie de Frosinone (Latium), la Macelleria Giovanna Morga. Alessandra vous conseille avec votre plat de pâtes préparé avec son guanciale un verre de OUT blanc de Matteo Ceracchi du domaine de Piana dei Castrelli au sud-est de Rome.

Voici la recette des Bucatini all'Amatriciana d'Un Déjeuner de Soleil, un blog que nous suivons chez RAP : 

amatriciana

Ingrédients pour 2 personnes : 250 à 300g de tomates en boîte concassées, 200g de Bucatini, 40g de guanciale, ¼ d'oignon haché (facultatif), 30 à 40g de pecorino romano râpé, du sel, du poivre et ½ piment oiseau (facultatif).

Couper le guanciale en dés et les faire rissoler dans une casserole pendant 5 minutes. Ajouter l'oignon et cuire encore quelques minutes. Verser les tomates concassées et le ½ piment oiseau. Ajouter un peu d'eau. Saler légèrement et cuire à feu doux pendant 15 à 20 minutes. La sauce doit devenir dense, crémeuse et goûteuse.

Pendant ce temps, porter à ébullition dans une grande casserole 2 à 3 litres d'eau salée. Y plonger les pâtes. Les cuire le temps indiqué sur le paquet en prenant soin de les mélanger de temps en temps. Egoutter les pâtes en veillant à garder un tout petit peu d'eau de cuisson. Verser la sauce sur les pâtes. Mélanger et rajouter si nécessaire l'eau de cuisson épargnée. Servir dans des assiettes creuses. Poivrer et saupoudrer de pecorino.

Buon appetito !

 

Posté par rapp à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur La saga de la charcuterie italienne : 6. Il guanciale.

Nouveau commentaire