20 janvier 2015

Besoin de vitamines ?

cedrat

Source de vitamine C (et A dans une moindre mesure), les agrumes qui réunissent sous leur bannière clémentines, mandarines, oranges, sanguines, pamplemousses, citrons, cédrats et autres bergamotes, sont nos alliés de l'hiver qui tiennent les rhumes à distance. Protégés par une peau rugueuse gorgée d'huiles essentielles allant du vert clair au rouge orangé en passant par le jaune le plus vif, ces agrumes à la chair juteuse nous apportent un peu de soleil, dont ils ont adopté, à l'échelle du fruit, la forme et la palette flamboyante des rayons. Chez Rap, le soleil qu'ils diffusent est celui de Syracuse et dAmalfi ! Citrons et bergamotes pour le premier, cédrats pour le second, dont Alessandra vient tout juste de recevoir un arrivage. Certains de ces cédrats d'Amalfi pèsent 2 kg !

motif_perse

Dodu et bosselé, le cédrat, seul agrume annuel, est une sorte de citron géant à la peau verruqueuse épaisse. Premier citrus cultivé, le cédrat est originaire d'Asie. En Chine, on en remonte la trace au quatrième millénaire av. J-C. Bien plus tard, les savants qui accompagnent Alexandre le Grand dans son expédition en Perse l'y découvrent, et en ramènent chez eux des pépins et des plants, avec ceux du bigaradier, du bergamotier et du cerisier. En Perse toujours, le cédrat a inspiré l'un des plus anciens motifs de l'art islamique, le Thorandj, qui décore mosaïques et tapis persans. C'est dire son rang ! Les Romains lui prêtent de multiples pouvoirs, et s'en servent comme anti poison. (En Martinique, le cédrat était encore utilisé il n'y a pas si longtemps contre les morsures du trigonocéphale, un redoutable serpent.) Dans la liturgie hébraïque, le cédrat compose le bouquet rituel. Dans le sud de l'Italie, son pouvoir, plus encore que celui du citron, reste grand, lui qui protègerait du redouté mauvais œil ! Depuis plus de 2000 ans, la culture du cédrat a irrigué l'imaginaire, fruit à la couleur et au parfum remarquables, dont le nom vient de l'odeur de son écorce qui rappelle celle du cèdre, autre souverain du règne botanique s'il en est !

Quelque peu délaissé, le cédrat réserve aujourd'hui ses arômes aux alambics de quelques parfumeurs et bouilleurs de crus, ainsi qu'aux ateliers de quelques confiseurs. Quel dommage ! Le cédrat a pourtant toute sa place en cuisine, avec le poisson, en tajine, dans des salades sur-vitaminées. En face de Naples, sur l'île de Procida surnommée « l'île aux citrons », on les déguste en salade. Débarrassés de leur zeste, les cédrats sont coupés en fines rondelles (contrairement à ce que l'on a coutume de penser le « blanc » autour de la pulpe est neutre et non amer) juste arrosées d'une pluie de sel et d'un filet d'huile d'olive ! Pour plus d'idées cuisine, n'hésitez pas à demander conseil à Alessandra !

Voici déjà une recette de marmelade de cédrats tirée du blog des mains à la pâte. A essayer ! 

marmelade

Posté par rapp à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Besoin de vitamines ?

Nouveau commentaire