27 janvier 2015

A la recherche de l'or vert de Calabre.

bergamote

A ne pas confondre avec la bergamotta, petite poire sauvage, le bergamotto ou citron bergamote fit la richesse de la Calabre avant l'arrivée des parfums de synthèse. Aujourd'hui, les vergers des rares cultivateurs qui en perpétuent encore la culture s'étirent sur une bande de terre longue de 100 km au pied du massif d'Aspromonte (littéralement mont âpre) le long de la côte calabraise. Et il faut toute la détermination de cette poignée de passionnés pour que nous, parisiens, puissions nous enivrer du parfum suave de l'écorce de cet agrume amère.

Note de tête d'une eau de Cologne griffée Farina dont on s'arrachait les flacons à prix d'or au XVIIIe, parfum intimement lié au Earl Grey dont il était censé diminuer l'action excitante du thé noir, arôme qui fit le succès des célèbres confiseries de Nancy, l'essence de bergamote connu un âge d'or qui perdura jusqu'à l'aube des années 60. Les vergers d'Aspromonte assurent toujours 95% d'une demande mondiale en très forte diminution. La récolte qui démarre au mois de décembre se fait à la main pour ne pas risquer d'abîmer les fruits. Il faut environ 200 bergamotes pour un litre d'huile essentielle. C'est dire les conditions d'un travail (mal rétribué) qui ne trouve plus preneur. Pourtant, cet agrume, hybride naturel d'un citron et d'un orange amère, pourrait se révéler plus rentable qu'il n'y paraît grâce à ses vertus thérapeutiques encore largement inexploitées. A titre d'exemple, le jus de bergamote diminuerait de façon significative l'excès du mauvais cholestérol. Plus anecdotique, l'essence de bergamote a des effets bronzants, mais appliquée directement sur la peau elle se rélève photosensibilisante voire dangereuse. Soyez prudents ! Les saisonniers le savent bien qui reviennent des campagnes de récoltes hâlés et parfois brûlés ! Au temps où l'économie de la bergamote tournait à plein régime, un artisanat aujourd'hui disparu prospérait en marge de celui de l'essence de bergamote. En plus de son parfum, l'écorce de bergamote a la propriété de devenir aussi dure que du bois en séchant et peux aisément être sculpté. Confectionnés par des mains habiles, les petites bourses à tabac de Varapodio s'exportaient jusqu'en Amérique ! Quelques irréductibles essayent d'en perpétuer l'artisanat, à l'image de ce dialecte fait d'italien et de grec ancien, que l'on entend encore dans les ruelles de Galiciano, témoignage d'une lointaine Magna Grecia.

Tentés par une cure de bergamote ? C'est chez Rap que ça se passe : les bergamotes en provenance de Calabre y sont belles et bio ! Pourquoi ne pas les cuisiner ? La bergamote se marie merveilleusement à la sardine notamment. N'hésitez pas à demander des suggestions de recettes à Alessandra !

 

Posté par rapp à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur A la recherche de l'or vert de Calabre.

Nouveau commentaire